61

Accueil mcr61 MCR National CIL


RCF 61 Octobre 2017


   Bonjour, mes amis. Nous venons de vivre une journée de rentrée qui devrait être remboursée par la Sécurité Sociale tant elle nous met du baume au cœur.

   Après notre Assemblée Générale du matin, nous étions environ 120 l’après-midi autour de notre évêque qui nous fait l’honneur et le bonheur d’être des nôtres tous les ans. Nous l’en remercions chaleureusement. Nous avons commencé notre journée et notre après-midi avec la prière de Diakonia porteuse d’Espérance, notre campagne d’année ayant comme titre « Chemins d’Espérance ».

«  Regarde, mon frère, tu as des raisons de désespérer mais je voudrais te crier qu’il y a aussi des milliers de raisons d’espérer ! Ne laisse pas gagner ton cœur par les marées noires des mauvaises nouvelles.    

   Pour changer le monde, change d’abord ton regard. Essaie de voir, mon frère comment le royaume de l’Amour émerge lentement, à travers mille petits gestes répétés de courage, de tendresse, de défi, qui disent « NON », sans bruit et sans médailles à la logique de l’argent, de la haine et de l’indifférence.

   Regarde bien, tu seras surpris de découvrir ces hommes et ces femmes qui inventent jour après jour de nouvelles manières de vivre, de partager, d’espérer. Signe qu’une société juste et fraternelle, autrement dit le Royaume de Dieu, est à la portée de la main.

   Regarde et vois tous ces hommes et toutes ces femmes qui, au lieu de crier que Dieu est aveugle, lui prêtent leurs yeux ; au lieu de crier que Dieu est un manchot, lui prêtent leurs mains ; au lieu de crier que Dieu est muet, lui prêtent leurs voix.

   Entends l’appel de celui qui pleure parce que l’Amour n’est pas aimé car le monde a besoin de retrouver ce regard du cœur et de cueillir ces fleurs de l’Espérance, pour mieux respirer et mieux vivre.

   Notre aumônier, Pierre Delcourt, devait nous faire un  exposé sur notre nouvelle Campagne d’année mais il a fait beaucoup mieux car il nous a parlé de l’Espérance avec un grand E. Le détail de la Campagne, nous le verrons avec lui lors des réunions de préparation qu’il animera cet après-midi à Mortagne et jeudi à La Ferté Macé.

   Voilà ce que nous dit le Catéchisme de l’Eglise Catholique sur l’Espérance : « l’Espérance est la vertu théologale par laquelle nous désirons comme bonheur le Royaume des cieux et la Vie éternelle, en mettant notre confiance dans les promesses du Christ et en prenant appui non sur nos forces mais sur le secours de la grâce du saint Esprit. » Nous pouvons lire dans la lettre aux Hébreux « Gardons indéfectible la confessions de l’Espérance car celui qui a promis est fidèle. » Et Saint Paul nous dit dans la lettre à Tite « Cet Esprit, il l’a répandu sur nous à profusion par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, purifiés par la grâce du Christ, nous obtenions en  espérance l’héritage de la vie l’héritage de la vie éternelle. »

   La Conférence des Evêques de France nous demande de bien voir la différence entre Espérance et Espoir. Dans l’Espérance il y a une perspective d’éternité, une confiance quasi aveugle car il nous reste une part de liberté dont nous faisons l’usage que nous choisissons.

   L’Espérance est une petite voix qui nous assure que rien n’est jamais perdu. C’est une manière de regarder la vie et ses difficultés non comme un mal mais comme une promesse de vie : quand l’Espérance nous habite, nous acceptons l’angoisse et en même temps nous vivons dans la joie.

   Les 3 vertus théologales, l’Espérance, la Foi et la Charité (ou Amour) nous permettent d’aller plus loin que nos problèmes, difficultés et angoisses car elles sont portées par la prière, le témoignage et le service. Nos espoirs peuvent parfois être déçus mais cela ne signifie pas que notre Espérance soit atteinte car l’espoir est fondé sur les capacités de l’homme et l’Espérance chrétienne est au cœur de tout croyant grâce à l’Esprit Saint.

   L’Espérance nous invite à nous livrer, à avoir confiance dans l’autre, à changer notre regard sur l’inconnu, à renforcer notre souci de construire un monde plus juste, à confronter nos regards et nos actes à la Parole de Dieu et à rencontrer le Christ à l’œuvre dans nos vies et dans le monde.

   OUI, l’Espérance est en nous, mais n’oublions pas que c’est en Christ qu’elle se réalise. Le Christ accomplit les promesses que Dieu   faites au cours des siècles, il oriente notre Espérance vers les biens à venir : une vie éternelle de communion avec et en Dieu. Le Christ Jésus est notre Espérance nous dit Saint Paul, il assure la stabilité de notre existence terrestre même quand la tempête fait rage. Avec lui, le Royaume est déjà là, même si nous l’attendons quand nous disons le « Notre Père. » Cette année encore, notre réflexion en équipes MCR nous conduira au cœur de la foi chrétienne car, pourrions-nous vivre l’Espérance si nous n’avions pas la Foi en Dieu ?

   Nous rencontrons parfois des épreuves, des situations qui peuvent nous mener à nous demander « Mon Dieu, où es-tu ? M’as-tu oublié ? ». Nos échanges en équipes vont nous aider à vivre ensemble d’Espérance, soyons-en sûrs !

   Entrons confiants dans cette nouvelle Campagne.

   Je vous parlerai la prochaine fois de notre grand rendez-vous de juin prochain à Lourdes pour les 3èmes journées du Monde de la Retraite.

   Au revoir mes amis, à bientôt sur RCF, bien entendu !