Accueil Lisieux Le Havre

RCF 61 Mars 2016


On commence avec l'hymne de l'année de la Miséricorde “Misericordes sicut Pater”.

Une minute environ, puis musique en sourdine.


    Oui, soyons miséricordieux comme le Père.

Rendons grâce au Père, car il est bon. Il créa le monde avec sagesse, conduit son peuple à travers l'histoire, pardonne et accueille ses enfants.

    Rendons grâce au Fils, lumière des nations. Il nous aima avec un coeur de chair; tout vient de lui, tout est à lui.

    Ouvrons nos coeurs aux affamés et aux assoiffés.

    Demandons les sept dons de l'Esprit, source de tous les biens, soulagement le plus doux. Réconfortés par lui, offrons le réconfort en toute occasion car l'amour espère et persévère.

    Demandons la paix au Dieu de toute paix; la terre attend l'Evangile du Royaume. Joie et pardon dans le coeur des petits, les cieux et la terre seront nouveaux.

                                                         (Paroles de l'hymne officiel de l'année de la miséricorde)


    Miséricordieux comme le Père, quel beau programme! Un peu présomptueux, peut-être! En fait, il faudrait dire “soyons miséricordieux comme le Père est miséricordieux, pas au même degré de miséricorde mais avec le même désir ardent d'être miséricordieux.”


    Nous ne pouvons espérer être miséricordieux que si nous acceptons d'expérimenter la miséricorde de Dieu à notre égard. Mais comment faire?

    La première chose à faire pour faire l'expérience de la miséricorde consiste à reconnaître que l'on a besoin de miséricorde. Jésus est venu pour nous, quand nous nous reconnaissons pécheurs.

    Nous reconnaître pécheurs nous offre la joie du pardon, la joie de la miséricorde de Dieu envers nous. Celui qui se considère comme juste et bon n'éprouve pas le besoin d'être aimé et pardonné. Comme c'est dommage pour lui!

    Soyons réalistes: notre vie est faite d'oublis d'aimer – c'est ma manière d'appeler les péchés que nous commettons dans la vie ordinaire , et Dieu ne se lasse jamais de nous proposer son pardon.

    Croyez-vous que cela servirait à quelque chose d'accuser les uns ou les autres de commettre des péchés? A rien, si ce n'est les inciter à se cacher, à avoir honte.

    Le plus important n'est-il pas de prendre conscience des erreurs commises; d'avoir l'humilité de demander au Père son pardon et de se laisser imprégner de sa Miséricorde?

    Dieu va au-delà de l'entendement humain pour faire découvrir la douceur du pardon qu'il offre sans relâche à tout homme qui prend un tant soit peu conscience de son péché.


    Et pourtant, comme il est difficile de dire son péché, de l'avouer... (ce mot “avouer” n'est-il pas automatiquement relié à un sentiment de culpabilité?) Oui, il est difficile de dire son péché, on peut en avoir le désir et pour cela il faut faire un pas, un tout petit pas vers Dieu; ou même avoir juste le désir de faire ce petit pas vers Dieu qui voit notre désarroi et nous offre son amour miséricordieux.

    N'oublions pas que Dieu est un père aimant qui prend soin de ses enfants. Cela ne vous fait-il pas penser au récit du fils prodigue? Dieu nous attend les bras ouverts, il suffit de faire un pas vers lui, ou au moins d'avoir le désir sincère de le faire.

    L'Eglise n'est pas un tribunal qui chercherait à coincer les pécheurs. Elle cherche tous les chemins possibles pour pardonner et nous offrir la Miséricorde d'un Père qui aime ses enfants.


    Dans quelques jours, le 4 mars, dans notre diocèse nous est proposée une journée pour le Seigneur. Saisissons ce temps de pause dans le tourbillon de nos vies pour cheminer, pérégriner, pour accueillir la Miséricorde de Dieu.

    OUI, nous ne pouvons espérer être miséricordieux que si nous nous reconnaissons pécheurs et accueillons la Miséricorde de Dieu.


Musique plus forte une minute environ. Puis musique en diminution.


    N'ayons pas peur de nous montrer vulnérables car nous ne sommes pas seuls comme nous a dit Benoît XVI: “la bonté du Seigneur existe même dans la vallée la plus obscure”. Son amour n'est-il pas allé jusqu'à la mort, et la mort de la croix?

    Cette croix qui est magnifiée dans la résurrection du matin de Pâques!


    Je vous souhaite de vivre pleinement la fin du carême et de partager la joie du ressuscité  le jour de Pâques.


    Au revoir et à bientôt sur RCF 61.