61

Accueil mcr61 MCR National CIL


RCF 61 Avril 2018


Chant : «  La nuit qu’il fut livré, le Seigneur prit du pain, en signe de sa mort le rompit de sa main : Ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne afin de racheter tous mes frères humains. »

  Bonjour, mes chers amis. Nous venons de vivre la semaine sainte qui s’achève en feu d’artifice avec la Résurrection du Christ qui nous ouvre la porte de la résurrection. Jésus est allé jusqu’au sacrifice suprême pour nous dire l’amour de son Père, pour nous montrer le chemin de la liberté. Il aurait pu se « défiler » en quelque sorte puisque Dieu, mais il a assumé son humanité jusqu’au bout, jusqu’à la mort sur la croix.

  Le Lieutenant-Colonel Beltrame, jeune converti, a eu aussi un choix à faire : assumer sa mission de militaire protecteur de ses concitoyens, au risque de mettre sa vie en danger, au risque de faire pleurer sa jeune épouse, au risque de ne jamais célébrer son mariage religieux qu’il était en train de préparer… Il a célébré des noces célestes en affrontant le danger fanatique pour sauver son prochain. En tant qu’épouse de militaire, oserais-je dire qu’il n’a fait que son devoir ? Non, je ne veux pas de mot réducteur. Il a fait le choix, libre, de se mettre en danger pour sauver d’innocentes victimes potentielles, et c’est là le devoir du militaire. Lui aussi aurait pu se « défiler » en prétextant son rôle de coordonateur de l’opération. Le chant que j’ai chanté au début de ce billet s’applique parfaitement à la décision qui fut la sienne : il a fait le choix de sauver la vie des autres au risque de perdre la sienne. Il a donné sa vie et cet acte que l’on peut qualifier d’héroïque nous ouvre la voie de la résistance contre le mal. Sa mission l’a emporté sur son intérêt personnel et nous ne pouvons que rendre hommage à son geste et prier pour les siens qui sont dans la peine, ainsi que pour les familles des autres victimes du fanatique de ce jour terrible. N’oublions pas de prier pour les bourreaux, que leur cœur soit touché par l’amour de Dieu.

   Nous aussi nous avons des choix à faire dans notre vie, dans bien des situations différentes. La société a beaucoup changé depuis notre jeunesse, et nous avons  maintenant une société multiculturelle que nous ne pouvons ignorer.  Nous en faisons partie et devons trouver des moyens de vivre avec ceux qui ne sont pas tout à fait comme nous et que nous avons parfois du mal à accepter.

   Nous avons peut-être reçu notre famille pour la fête de Pâques. La famille…. Ressemble-t-elle encore à celle de nos parents ? Pour notre part, nous avons eu la visite de deux de nos enfants, deux fils divorcés, leurs épouses ayant décidé de « vivre leur vie » ! L’un avait ses enfants ce week-end, l’autre pas… Familles recomposées dit-on souvent, moi, je parle de familles décomposées…

   Mes parents sont morts depuis longtemps. J’ose dire ce mot que l’on ne prononce plus que très rarement, pour des statistiques, les guerres ou pour la sécurité routière ! Ils sont morts parce que la mort fait partie de la vie, mais ils sont morts dignement, sans acharnement. La médecine a beaucoup progressé. Il paraît opportun aux chrétiens que nous sommes de s’interroger sur le caractère sacré de la personne humaine, le sens de la vie sur la terre…

   Il semblerait que la pluie envisage de diminuer dans notre région, alors que dans d’autres contrées, la sécheresse est dramatique. Pauvre terre, nous te maltraitons tellement, tu as du mal à vivre ! Sommes-nous prêts à changer notre mode de vie pour la préserver ou au moins pour limiter les dégâts ? Difficile de renoncer à notre petit confort auquel nous nous sommes habitués ! Notre cher pape François essaye de nous faire réagir, mais nous sommes souvent un peu lents à répondre à ses invitations….

   A moins de cent jours de l’événement important que seront pour le Mouvement Chrétien des Retraités les 3èmes journées du Monde de la Retraite, il est encore temps d’en découvrir toutes les propositions et s’y inscrire. Il s’agit, par nos initiatives et nos choix, de témoigner d’un message dont la radicalité peut changer la face du monde.

  Sauvegarder notre planète, c’est aimer le monde, ce monde qui est « le premier miracle que Dieu ait fait. » nous dit le Pape. Mais que se passera-t-il pendant ces 3 journées ? 4 thématiques seront abordées :

1) Le VIVRE ENSEMBLE. Aux représentants des trois religions du Livre – le rabbin Yann Boissière, l’Imam de Bordeaux Tarek Oubrou et le père Christian Delorme – sera posée la question suivante : comment nous, croyants en un Dieu unique, pouvons-nous faire face aux défis actuels posés par l’évolution de la société dans les domaines de la santé, de la famille et de l’écologie ? Il s’agit bien sûr d’éviter l’enfermement dans toute forme de communautarisme et de construire une société solidaire et fraternelle.

2) La FAMILLE : le modèle familial classique est bousculé et la notion  de famille doit être abordée au pluriel ; par delà les différentes configurations actuelles de la famille (monoparentale, recomposée, homoparentale), des experts – le sociologue Michel Billé et le théologien André Guimet- s’interrogeront sur « ce qui fait famille aujourd’hui » et nous diront comment le modèle familial quel qu’il soit reste un lieu de transmission des valeurs et riche de potentialités.

3) La SANTE : le docteur Julie COSSERATt, praticienne hospitalière, Elisabeth MARSHALL, journaliste et spécialiste des questions de santé à « La Vie », s’interrogeront avec Marie de HENNEZEL sur les progrès fantastiques de la médecine. Quand il faut réparer les corps, les bénéfices que l’homme peut en tirer sont indéniables mais nous devons être conscients des interrogations que pose ce type de médecine et prendre la mesure des dérives qu’elle peut  induire. Jusqu’où aller dans la réparation des corps ? Posons un regard chrétien sur la fin de vie et la mort à travers une réflexion sur la dignité de tout homme jusqu’au dernier souffle de vie, sur le caractère sacré de la vie humaine et sur le sens de la vie sur la terre… L’expérience de Marie de Hennezel, spécialiste en soins palliatifs, nous sera très précieuse.

4) L’ECOLOGIE : Il y a urgence à réagir pour sauver la planète du désastre qui la guette et pour la transmettre en « bon état »à nos descendants : c’est l’appel de « Laudato si’ » qui nous invite à une véritable révolution culturelle. Il est temps de changer de civilisation et notre conscience sera éclairée par une théologienne spécialiste de l’économie solidaire et sociale, Elena LASIDA, le journaliste Olivier NOUAILHAS, spécialiste à « La Vie » des questions environnementales et la réalisatrice de film  Marie-Monique ROBIN qui ont tous  fait de la sauvegarde de la planète le fer de lance de leur réflexion et de leur combat humaniste ou chrétien.

Vous voyez, c’est plutôt intéressant, venez avec nous, il reste de la place. Au revoir et à bientôt sur RCF61, bien entendu.