61

Accueil mcr61 MCR National CIL


RCF61 Mars 2018


    Bonjour, mes chers amis. Le beau mois de mars est là et il nous offre des jours plus longs, un espoir de soleil, une nature qui ne demande qu’à se réveiller et nous charmer de ses belles couleurs fleuries. Dans notre diocèse, nous pouvons en tous cas être sûrs d’avoir des nappes phréatiques bien remplies ; oui, la sécheresse n’est pas à notre porte !

    Voici déjà presque trois semaines que nous sommes entrés en carême, en ce temps de conversion où nous sommes invités à accueillir dans notre cœur, dans notre vie la Miséricorde du Père.

(refrain du chant « puisque tu fais miséricorde»)

    OUI, accueillons la Miséricorde de Dieu grâce à laquelle nous pourrons, à notre tour, être miséricordieux envers nos frères. Et nous ne pouvons espérer être miséricordieux que si nous acceptons d'expérimenter la miséricorde de Dieu à notre égard. Mais comment faire? La première chose à faire pour faire l'expérience de la miséricorde consiste à reconnaître que l'on a besoin de miséricorde. Jésus est venu pour nous, quand nous nous reconnaissons pécheurs.

    Nous reconnaître pécheurs nous offre la joie du pardon, la joie de la miséricorde de Dieu envers nous. Celui qui se considère comme juste et bon n'éprouve pas le besoin d'être aimé et pardonné. Comme c'est dommage pour lui!

    Soyons réalistes: notre vie est faite d'oublis d'aimer – c'est ma manière d'appeler les péchés que nous commettons dans la vie ordinaire, et Dieu ne se lasse jamais de nous proposer son pardon.

    Croyez-vous que cela lui servirait à quelque chose d'accuser les uns ou les autres de commettre des péchés? A rien, si ce n'est les inciter à se cacher, à avoir honte. Le plus important n'est-il pas de prendre conscience des erreurs commises; d'avoir l'humilité de demander au Père son pardon et de se laisser imprégner de sa Miséricorde? Dieu va au-delà de l'entendement humain pour faire découvrir la douceur du pardon qu'il offre sans relâche à tout homme qui prend un tant soit peu conscience de son péché.

   Et pourtant, comme il est difficile de dire son péché, de l'avouer... (ce mot “avouer” n'est-il pas automatiquement relié à un sentiment de culpabilité?) Oui, il est difficile de dire son péché, on peut en avoir le désir et pour cela il faut faire un pas, un tout petit pas vers Dieu; ou même avoir juste le désir de faire ce petit pas vers Dieu qui voit notre désarroi et nous offre son amour miséricordieux.

    N'oublions pas que Dieu est un père aimant qui prend soin de ses enfants. Cela ne vous fait-il pas penser au récit du fils prodigue? Voici comment le père reçoit son fils quand il revient : « Tandis qu’il était encore loin, son père l’aperçut et fut pris de pitié ; il courut se jeter à son cou et l’embrassa tendrement…. » Dieu nous attend les bras ouverts, il suffit de faire un pas vers lui, ou au moins d'avoir le désir sincère de le faire.

    Le Pape François, dans son message pou le Carême nous dit : «  La Pâque du Seigneur vient une fois encore jusqu’à nous ! Chaque année, pour nous y préparer, la Providence de Dieu nous offre le temps du Carême. Il est le signe sacramentel de notre conversion qui annonce et nous offre la possibilité de revenir au Seigneur de tout notre cœur et par toute notre vie….. J’invite tout particulièrement les membres de l’Eglise à entreprendre avec zèle ce chemin du carême, soutenus par l’aumône, le jeûne et la prière. S’il nous semble parfois que la charité  s’éteint dans de nombreux cœurs, cela ne peut arriver dans le cœur de Dieu ! Il nous offre toujours de nouvelles occasions pour que nous puissions recommencer à aimer. »

   L’initiative des « 24heures pour le Seigneur » qui nous invite à célébrer le sacrement de Réconciliation pendant l’adoration eucharistique …. se déroulera les vendredi et samedi 10 mars, s’inspirant des paroles du Psaume 130 : « Près de Toi se trouve le Pardon ».

   Dans notre diocèse, diverses propositions nous sont faites, notamment à Argentan avec Monseigneur d’Ornellas, à Flers à la salle Emmaüs de la Rotonde, à l’église de Bellême ….. et dans bien d’autres lieux, renseignez-vous vite auprès de votre paroisse, c’est vendredi et samedi prochains !

   D’autre part, le Mouvement Chrétien des Retraités propose des Récollections de Carême le 15 mars avec le groupe de Sées, le 21 mars dans le Perche et le 23 mars pour les secteurs d’Argentan et du Bocage sud. Il y a sûrement d’autres récollections dans les autres secteurs, vous trouverez certainement des renseignements dans vos paroisses.

Vivez un heureux temps de réconciliation qui vous conduira à la joie de Pâques ! A bientôt sur les antennes de RCF 61, bien sûr !